7 Wonders Duel

Adepte du jeu de plateau 7 Wonders, et jouant souvent à 2, nous avons enfin décidé de tester 7 Wonders Duel.

Dès le déballage, on s’est senti en terrain connu. Ce jeu est clairement une adaptation de 7 Wonders afin de l’optimiser pour 2 joueurs, partie que je trouvait justement frustrante. On retrouve le même fonctionnement global : les âges, les merveilles, le développement de la cité.

Nouveau jeu, nouvelles règles…

Vient ensuite le moment où il faut s’y coller.  Un joueur (généralement moi) doit lire les règles pour les retranscrire (le plus à son avantage possible) au second joueur, CuchiFritina. Et à la première lecture, elle peuvent paraître denses. Mais c’est aussi le point fort du jeu, qui apporte plusieurs types de victoires, et donc différentes stratégies à mettre en place.

Souvent ces stratégies seront dictées par les disponibilités des cartes et les choix cornéliens à chaque tour, puisque les joueurs choisissent chacun leur tour une carte parmi les disponibles afin de construire sa cité.

Mais on joue comment ?

Le but est simple : gagner. Pour se faire, il faut développer sa cité, construire des bâtiments qui vont générer des ressources, de l’argent, des points de victoire ou encore des points de bataille. Bien évidement il est aussi possible de construire des merveilles qui apportent un bonus non négligeable lors de la construction. Pour se faire chaque joueur va sélectionner des cartes chacun son tour parmi les disponibles. Et chaque carte choisie, en plus de prendre place dans sa cité, si le joueur peut en payer le coût, va aussi rendre disponible de nouvelles cartes et peut en révéler certaines, masquées jusque là ! Et c’est là que l’on revient à tout l’aspect stratégique du jeu ! Il faut prendre les cartes disponibles qui collent le mieux avec la stratégie choisie pour viser une des victoires tout en faisant attention à ne pas découvrir une carte qui pourrait avantager l’adversaire, où lui laisser une trop bonne carte pour son jeu.

Victoire scientifique, militaire ou aux points ?

Et ces 3 stratégies sont en plus prévisibles ! Les cartes représentant la cité étant déposées devant soi, l’adversaire voit les stratégies se construire. Il faut donc choisir une stratégie en fonction des cartes, tenter de contrer l’adversaire sans se faire contrer soi même ! Autant dire que le duel n’a jamais été aussi approprié dans un nom de jeu !

Si on ajoute à cela la durée d’une partie une fois les règles assimilées d’environ 30 minutes, on obtient un très bon jeu à 2 joueurs.

Les règles sont finalement bien plus simples qu’elles n’y paraissent, les jetons bien plus explicites que de prime abord et le côté stratégie lié au hasard de la disposition des cartes rend le jeu rejouable à volonté tant les parties sont différentes les unes des autres !

Belle réussite de l’éditeur Repos Production et des auteurs Antoine Bauza et Bruno Cathala que ce jeu aux mécaniques si efficaces.

Encore plus de 7 wonders duel ?

Nous ne l’avons pas encore essayé, mais les différents retours que l’on a eu sont unanimes, le jeu est encore meilleur avec son extension Pantheon qui ajoute les Dieux au jeu. Quand on aura quelques parties au compteur, on passera sans doute à cette extension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *