Civil War 2

Civil War 2 vient de prendre fin… Et sort enfin chez nous chez Panini Comics dans la langue de Molière. C’est donc le moment idéal pour vous donner mon avis – et sans spoiler – pour vous aider à choisir de le lire ou non.

7 numéros prévus, mais par un prompt renfort, 8 arrivèrent. Il n’en fallait pas moins pour nous narrer ce nouvel opus de Civil War, après un premier opus en 2006 et un film en 2016.

Le premier avait pour thème le recensement des super-héros qui avait divisé l’écurie Marvel en 2 camps (Pros et Contres) et s’est fini avec la mort de Captain America, revenu à la vie depuis. 10 ans plus tard, on prend les mêmes et on recommence !

Suite à l’apparition de nouveaux inhumains, Ulysses, l’un d’eux possède un pouvoir particulier : il voit le futur et peut permettre aux autres de partager ses visions. Que faire lorsque ce futur montre un super-héros devenant un ennemi ? L’arrêter sur le champ avant que le crime soit commis ? Ou alors le laisser faire avec ce risque que se déroule ce qui a été vu ? Pour que Civil War 2 devienne vraiment un Civil War, il faut bien évidement 2 camps. Si Tony Stark / Iron Man est encore à la tête d’un camp, il affronte cette fois Carol Danvers !

Gros défi pour Brian Michael Bendis qui succède ainsi à Mark Millar pour le gros event Marvel de l’année. Si il a pu poser les bases en étant à la tête de la série de l’homme de fer, il se lance ici dans une histoire qu’il semble maîtriser de bout en bout. Pour l’y aider, il peut compter sur un David Marquez en grande forme pour mettre en image tout son petit manège de fort belle manière !

Marvel ou l’art d’auto spoiler ses séries

Mais mettons maintenant les pieds dans le plat. Lors de la publication VO, Marvel a tout simplement pourri la fin avec la publication de titres post event avant la fin de ce dernier. Ainsi les scènes marquantes étaient connues d’avance, et la scène clé est parue quinze jours plus tôt dans Spider-Man. Tout cela est dû aux retards qu’a pris la série et les impératifs de sortie de Marvel, qui ne pouvait passer 1 mois ou 2 sans sortir de titres Iron Man, ou repousser les derniers numéros de Spider-Man. Ou alors Marvel s’en moque complètement et sort ce qui est prêt, histoire de faire rentrer un peu d’argent frais ? Espérons en tout cas que Panini Comics ne fera pas la même erreur lors de la publication française, même si le risque d’un retard dans la traduction est bien moindre.

Alors, on le prend ce Civil War 2 ?

Si vous ne l’avez pas lu en VO, et bien je vous conseille de le lire. Soit vous êtes patients et vous tenez jusqu’à la sortie en relié en un volume, soit vous le prenez en VF en kiosque. A choisir, privilégiez le relié à mon goût. Cette histoire mérite d’être lue d’une traite, comme souvent avec Bendis pour profiter pleinement de l’event et de surprises de la fin. La fin justement. Cette fois elle est surprenante. Il n’y a pas forcément le statu quo habituel mais bel et bien une ouverture sur quelque chose pour un personnage. Reste à voir si par la suite cela va avoir une incidence. En tout cas l’univers Marvel est modifié par cet event et quelques nouvelles têtes sont les bienvenues, tout comme la prise de pouvoir de la jeunesse ! Alors oui j’aime, et oui je le conseille, comme j’ai aimé le premier Civil War !

Civil War 2 Couverture du livre Civil War 2
Brian Michael Bendis
Super héros
Marvel
David Marquez
8 en format souple

Ulysses, un Inhumain avec un pouvoir de divination change totalement les règles du jeu. Captain Marvel est prête à croire ses prédictions pour changer le futur, alors qu’Iron Man craint les conséquences. Thanos ne va pas leur laisser le temps de se décider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *