Le retour

C’est Arsh qui a acheté Le retour de Bruno Duhamel. Je l’ai donc lu sans avoir aucune idée du contenu. C’est parti pour la review !

Un artiste prêt à tout

Librement inspiré de la vie de l’artiste César Manrique sur l’île de Lanzarote, c’est ici l’artiste Cristobal que l’on retrouve sur une île imaginaire. Cette île volcanique est en proie à la convoitise de promoteurs immobiliers prêts à tout pour faire venir le touriste. Après plusieurs années passées à New York, Cristobal revient sur son île natale. La première chose qu’il fait est de détruire le chantier de nouvelles résidences en construction. Il commence donc très fort et se fait vite repérer par les autorités. Quelles sont donc les intentions de Cristobal sur l’île ? Arrivant avec  déjà une belle réputation, son arrivée ne laissera personne indifférent, ni sa famille, ni les autres habitants.

Un projet à ciel ouvert

Le projet de Cristobal est de faire de son île une oeuvre d’art. C’est donc un projet à ciel ouvert qu’entame l’artiste. Entouré par d’autres amis artistes, Cristobal construit une route, des maisons et même un projet tenu au secret dans le volcan même de l’île ! C’est un projet démesuré qui commence et qui s’achèvera avec la mort de l’artiste. Car oui dès le début on le sait, le corps de Cristobal a été retrouvé, alors qui l’a tué et pourquoi ? l’artiste était-il devenu trop gênant ? C’est absolument fou quand on y pense qu’un seul homme ait pu faire autant de choses, avoir eu tant d’idées. Il n’existe aucune limite pour Cristobal, l’île est un terrain de jeu à ciel ouvert !

Un sujet pointu 

Ce qu’il y a de bien dans la BD, c’est qu’on peut s’attaquer à des sujets pointus et que cela marche . Mêlant enquête policière et biographie artistique, on est dans une semi fiction et j’ai vraiment aimé l’histoire. Le livre soulève des questions telle que l’aspect politique de l’art. Peut-on freiner l’expansion de la société de consommation? Les relations parents-enfants sont également traitées et apportent de la sensibilité à l’oeuvre. L’enquête aux teinte gris-bleu démontre la complexité du personnage et la vie antérieure de l’artiste est toutes en couleurs, ce qui fait assez sens au vue du caractère explosif de Cristobal. L’artiste est à l’image de son île et cela se verra encore plus à la fin de l’histoire. Du très bon pour Le retour de Bruno Duhamel, une lecture passionnante !

 

Le retour Couverture du livre Le retour
Bruno Duhamel
Grand Angle
01-02-2017
Bruno Duhamel

Sur une île volcanique imaginaire, le célèbre peintre Cristóbal meurt violemment dans un mystérieux accident de voiture. Sa notoriété et son action politique donnent à cette mort un retentissement tel que la police est contrainte d’ouvrir une enquête. Le peintre a en effet réussi à se créer une véritable collection d’ennemis parmi les investisseurs et les industriels locaux et étrangers. Un inspecteur reçoit alors la lourde charge d’aller fouiller le passé de l’un des hommes les plus puissants (trop peut-être ?) de ce morceau de lave perdu au milieu des océans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *