Lucky Luke, La terre (pas si) promise

  • Lucky Luke, La terre (pas si) promise

De ce nouveau Lucky Luke, je n’attendais rien. Sortie sans doute la plus médiatique de cette fin d’année, le Lucky Luke des 70 ans va t’il enfin réussi à remonter la pente des derniers titres décevants ?

Après un album décevant reprenant la trame (et les blagues) des tontons flingueurs, et surtout un splendide hors série signé Matthieu Bonhomme, revoilà notre cow-boy solitaire dans une aventure pas si attendue que cela. Après avoir longuement hésité et même me l’être vu déconseiller par plusieurs libraires, je donne tout de même sa chance à ce nouveau Lucky Luke qui va, semble t’il, l’envoyer en terre promise. Les auteurs vont-il réussir à transformer l’essai cette fois ? (Terre promise, essai… Vous l’avez ?)

lukejuif

Mais vous n’êtes pas Juif, Luke ?

Bon on va pas tourner autour du pot, je me suis lancé dans cette lecture à reculons, et je m’y suis franchement ennuyé. Blague trop attendues, trop clichées, trop faciles, enchainées sans trame… Le sujet n’est pas simple, les juifs, le voyage, la terre promise. Mais après les tontons flingueurs, on peut être drôle en innovant plutôt qu’en reprenant Rabbi Jacob. Pourquoi avoir repris la danse sans raison dans ce saloon ? Pourquoi ce jeu de mot sur « Mais vous n’êtes pas Juif Luke ? » ? C’est trop facile. Pourtant il y avait vraiment matière à raconter quelque chose, sortir des clichés justement et aller plus loin !

page1Si le dessin est au niveau où on l’attend, c’est à dire une reprise de Morris, du Lucky Luke en somme, il n’est pas en cause dans ce titre. Au contraire le dessin est même bon ! Non, le problème reste le scénario.  Il n’est pas mauvais, loin de là. il est juste trop conventionnel, enchaînant les blagues sans trop de raisons (Madoff en braqueur de banque, ok, mais que viennent faire Batman et Superman dans ce contexte ? Sans parler des références à Star Wars) J’aime quand une référence est discrète et même difficile à deviner !

Clairement ici on a un tome au scénario sans grand intérêt, qui ne sert même pas aux gags puisque ceux-ci sont quasi uniquement liés au fait que les personnages soient juifs. C’est sans doute ce que je reproche le plus à ce titre où le scénario est tout simplement inutile à mes yeux. Et puis l’accompagnement du voyage a aussi été déjà vu avec le Grand Duc, non ?

Quid de l’avenir des héros de notre enfance ?

Mais pour moi, ce titre soulève une autre question. Si la série est actuellement qualitativement au plus bas (je ne parle pas des ventes, que je ne connais pas), on voit à l’inverse que la version de Matthieu Bonhomme est d’un tout autre calibre et qu’une version de Bouzard est déjà en route. Le passif n’est il pas trop lourd ? On voit avec Spirou que l’éditeur a parfaitement réussi son coup avec sa série des sont héros « vu par » qui donne une autre vision, sans imposer un style quelconque et qui est une vraie réussite (même si la série remonte la pente avec Vehlmann et Yoann). Peut être qu’avec quelques 80 tomes parus, le cowboy solitaire a fait le tour de ses aventures ?

lukemarie

Et alors, on le prend ?

Paradoxalement, je l’ai pris en sachant que j’allais m’ennuyer. Pourquoi le prendre alors ? Parce que c’est Lucky Luke et que donc le petit garçon que j’étais et qui a grandi avec ses aventures a toujours un espoir de le voir remonter la pente. Malheureusement je ne pourrais que conseiller de dépenser les quelques euros de ce titre sur un autre, et en premier le Lucky Luke de Matthieu Bonhomme, supérieur en tout point à ce titre. Enchaînement de blagues clichées et faciles, trop convenu, qui ne va assez loin dans un sujet difficile, même si le dessin est au rendez-vous. Tout était là ! les migrants, la traversées d’un nouveau pays, la recherche de la terre promise, le peuple juif, les rencontres… Mais non, tout cela n’est que prétexte a enchaînement de gags attendus et clichés. Les sujets d’actualité, le rappel de la réalité, mais justement cela ancre un peu trop l’album peut être, le rendant trop difficile à traiter ?

La terre promise Couverture du livre La terre promise
Lucky Luke
Jul
Dargaud
Achdé

Enfin le grand retour de Lucky Luke ! Dans La Terre Promise, Jul et Achdé ont assigné une mission rocambolesque à l'éternel justicier. Lucky Luke doit escorter toute une famille de juifs d'Europe de l'Est à peine débarqués du bateau à Saint Louis jusqu'aux confins de l'Ouest sauvage ! Jusqu'alors, l'homme qui tire plus vite que son ombre avait déjà côtoyé de sacrés originaux. Un prince russe dans Le Grand Duc, un aristocrate anglais dans Le Pied-Tendre, un psychanalyste viennois dans La Guérison des Dalton... Mais lorsque son copain Jack-la-Poisse le supplie de s'occuper de ses parents (à qui il n'a pas osé avouer qu'il était cow-boy et qui le croient avocat à New-York), Lucky Luke n'écoute que son coeur. Avec un grand-père religieux obsédé du shabbat, une mamma décidée à gaver Lucky Luke de carpe farcie, une jeune fille prude qui cherche le mari idéal (avocat ou médecin, mais bon, cow-boy ça va aussi), et un gamin turbulent plus intéressé par le Far-West que par sa Bar Mitsvah, le voyage promet d'être long. Desperados, joueurs de poker, attaques d'indiens féroces (la tribu des "Pieds Noirs" a mauvaise réputation), tout l'univers de Lucky Luke va être confronté à ce choc des cultures. Mais à la fin du voyage, c'est autant notre cow-boy solitaire que sa nouvelle famille d'adoption qui auront appris à surmonter les épreuves et les préjugés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *