Marina

De temps en temps, j’aime lire en espagnol, de façon à ne pas oublier ce qui est ma langue maternelle. Cette fois, c’est Marina de Carlos Ruiz Zafon !

Les oeuvres que j’ai lu de Carlos Ruiz Zafon

Et pour cela, j’aime traîner dans les rayons bouquins /auteurs espagnols d’une librairie bien connue. Carlos Ruiz Zafon, je l’ai connu avec le prince de la brume, il s’agissait alors du premier livre de l’auteur et cela était plus une lecture pour adolescents/jeunes adultes. J’avais déjà adoré le côté fantastique de l’histoire et j’avais aimé suivre les aventures des protagonistes. L’histoire ? En 1943, la famille Carver s’installe avec leurs 3 enfants dans une maison abandonnée par une famille dont le fils s’est noyé. Roman policier, aventures, fantastique…Tout cela mélangé donne un roman qui se dévore d’une traite.

J’ai continué la découverte de cet auteur avec l’ombre du vent. L’histoire se déroule à Barcelone, où le narrateur doit aller dans le cimetière des livres oubliés et »adopter » un livre qui changera à jamais sa destinée. Fasciné par l’auteur du livre et l’aura énigmatique qui l’entoure, Daniel le narrateur, aidé de ses amis, va mener son enquête et tenter de tirer des tréfonds de l’oubli Julián Carax et son histoire.

 

Marina, ma dernière lecture en date

Ma dernière lecture de cet auteur est Marina. Complètement acheté au hasard, je ne suis pas du tout déçue de mon choix. Que raconte Marina ? Au début du roman, on trouve le protagoniste de l’histoire seul dans une gare à Barcelone. Il a disparu de son pensionnat depuis une semaine et est retrouvé par la police.

Que s’est-il passé depuis une semaine ? Oscar, quinze ans, a l’habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l’une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l’énigme d’une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous.  Qui est cette femme venant se recueillir sur une tombe anonyme ?  Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale ? S’égarant dans les entrailles d’une terrifiante cité souterraine, s’enfonçant dans les coulisses d’un inquiétant théâtre désaffecté, Oscar et Marina réveillent les protagonistes d’une tragédie vieille de plusieurs décennies.

On retrouve là la Barcelone oubliée qui semble si chère à Carlos Ruiz Zafon avec toujours cette touche fantastique et inquiétante à la fois (certains passages peuvent être considérés comme gore). N’ayant lu ses livres qu’en version originale, je ne peux pas juger de la traduction, j’espère juste que l’on y retrouve les belles constructions de phrases et toute la poésie de l’auteur. De mon côté, j’ai beaucoup aimé ces trois livres et je compte bien agrandir ma collection 🙂

Marina Couverture du livre Marina
Carlos Ruiz Zafon
Booket
03-04-2012

Dans la Barcelone des années 1980, Oscar, quinze ans, a l'habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l'une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l'énigme d'une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s'y recueillir? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale? S'égarant dans les entrailles d'une terrifiante cité souterraine, s'enfonçant dans les coulisses d'un inquiétant théâtre désaffecté, Oscar et Marina réveillent les protagonistes d'une tragédie vieille de plusieurs décennies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *