Ter 1 L’étranger

  • Ter 1 L’étranger

Faut que tu lises Ter ! J’ai donc suivi les conseils de  Arsh et j’ai lu ce dimanche le premier tome, L’étranger, de Ter. Ne sachant pas du tout à quoi m’attendre, j’ai été convaincue par l’histoire de Rodolphe et de Christophe Dubois !

Mais qui es tu ?

Sur Ter, le jeune Pip est pilleur de tombes. Une nuit en cherchant un trésor, il tombe sur homme qu’il croit d’abord mort. Mais il n’en est rien. L’homme est en parfaite santé. Il est par contre incapable de communiquer. Pip le ramène alors chez lui dans la maison qu’il partage avec sa soeur Yss.  Cette maison est un vrai bric à brac. Des tas d’objets y prennent la poussière sans que Pip ne sache quoi en faire. L’inconnu bientôt surnommé Mandor (en référence à un tatouage) ne sait pas parler mais il sait réparer et utiliser les objets ! Au fur et à mesure de l’histoire, Mandor va donc attirer la curiosité de tous les habitants et surtout de la haute autorité.

Classique mais efficace

Le personnage principal est amnésique, ce qui permet pas mal de choses comme lui faire découvrir l’environnement et les autres personnages en même temps que le lecteur. Cela entoure l’histoire de mystère, ce n’est pas la première fois que cela est utilisé dans la SF et cela marche toujours bien ! L’idée du prophète/ messie est aussi un rouage connu, encore une fois cela fonctionne bien ici. L’histoire est parfaitement desservie par le très beau dessin de Christophe Dubois. Beaucoup de détails, des expressions très travaillées, très belle combinaison scénario- dessin je trouve !

Mon avis sur Ter

Je dirais oui rien que pour la dernière page qui annonce une super suite (du moins je l’espère !). Très bonne surprise que ce Ter. J’ai beaucoup aimé l’univers, les personnages qui sont assez forts, avec un petit truc en plus. Le dessin est très beau ce qui ne gâche rien. Amateurs de SF, vous ne serez pas déçus, la série devrait être en 3 tomes, ce que je trouve pas mal. Cela permet généralement une histoire dynamique et qui ne traîne pas en longueur ! Don c’est un grand oui pour Ter !

L’avis d’Arsh

Quelle surprise sur cette dernière page ! Si la construction est bonne, on ne se pose pas tant de question que cela à la lecture, surtout que le protagoniste les canalise quasi toutes à tel point que l’univers devient presque secondaire et qu’on prend ce monde pour acquis. Et pourtant. Vraiment une découverte agréable qui monte en puissance pour ouvrir une porte et donner envie de lire le prochain tome ! Une vraie réussite et une leçon de cliffhanger !

Ter 1 L'étranger Couverture du livre Ter 1 L'étranger
Ter
Rodolphe
Daniel Maghen
13-04-2017
Christophe Dubois

Un homme surgit de nulle part, d’un cimetière dans un désert hostile, inhabité, où personne ne peut vivre. Il est découvert par Pip, un jeune filou, pilleur de tombes, qui le récupère endormi au fond d’une sépulture. Il est nu et ne parle pas. Seul signe distinctif : un tatouage figurant une main, qui lui vaudra le surnom de Mandor (« Main d’Or »). Pip l’emmène avec lui à Bas Courtil, bourg primitif accroché à une butte rocheuse. Petit à petit, il apprend à parler et se révèle intelligent car si sa mémoire lui fait toujours défaut, il est incroyablement doué pour réparer toutes les mécaniques fatiguées et remettre en marche les mille et une bricoles que Pip a entassées...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *